Grand raid de de la Réunion : La Mascareignes

Un beau défi remporté par Sébastien Lebarbier pour une première sur trail …très long.

Pour ceux qui pratiquent le trail, le grand raid de la Réunion c’est un peu comme un passage obligé dans le parcours initiatique.

Sébastien qui court depuis plusieurs années aux couleurs de Natixis Interépargne se lance à présent des défis Nature et passe directement du trail en bocage normand au grand raid, sans passer par un seul Rdv dans les alpes. Au final, 513 ème au scratch. Respect.

Récit de Sébastien : « Alors voilà, oui !! j ai atteint mon objectif de finir mon premier trail en montagne. Beaucoup auraient choisi de commencer par un trail dans les montagnes de la métropole mais, j’ai décidé, de commencer par un trail à la Réunion (considéré comme l’un des plus dur au monde) pendant notre séjour à la Réunion.

Le grand raid à la Réunion ce sont 3 courses:

La diagonale des fous 170kms 10000D+ (10000 mètres de montée)

La bourbon 111kms 6430D+

La Mascareignes 65kms 3500D+ (le 21 octobre)

C’est donc à cette dernière course que je me suis inscrit. Je me suis préparé pour cette course à partir de mi juillet en effectuant 1143 kms (39 kms en rando, 207 kms en vélo et 897 kms en course à pied). C’est donc un chalenge un peu fou et je m’en rends plus compte en arrivant sur l’île car toutes les personnes que nous croisons me souhaite “bon courage quand même, il n’y a pas de petite course ici” lorsque je leur dit que je suis inscrit à la petite course du grand raid.

La course commence réellement le 19 octobre avec le retrait du dossard (+ de 1h d’attente)

Le 20 Octobre à 21h30 commence un long périple en bus vers la ligne de départ  (4h de bus). A 1h30 du matin à Grand Illet (alt 1160m), c’est la vérification de mon sac et du matériel obligatoire.

Le départ est alors donné à 3h00 du matin avec 1400 coureurs ayant tous le même objectif : atteindre le stade de la Redoute à Saint Denis dans 65kms.

Je me retrouve au milieu d’un énorme peloton de 1400 “lucioles”, c’est vraiment un moment de fête ici car malgré l’heure bien matinale, il y a beaucoup de spectateurs et un feu d’artifice est même tiré.

Les 4 premiers kms se font sur la route avec une succession de montée et de descente, le but et de ne pas aller trop vite pour ne pas s’épuiser, mais il faut aussi bien se placer pour éviter le traditionnel bouchon qu’il y a à l’entrée du premier sentier (certains attendrons 30 minutes à cet endroit!!).

Me voilà donc dans ce premier sentier qui sera le premier d’une longue série…

C’est aussi dans ce premier sentier que je vais découvrir “le trail en montagne”avec ses ascensions interminables (ici 5kms où ça monte tout le temps avec plus de 800mètres de dénivelé en 1h25 environ)

Après 11kms de course en 2h20, c’est la découverte cette fois des descentes sur “le trail en montagne” (pas moins de 13kms de descente pour perdre 1200m de dénivelé). On pourrait penser que c’est que du bonheur, je me rends vite compte que les descentes ici sont pentues et très techniques avec de nombreuses pierres, et que finalement les descentes sont les passages les plus difficiles physiquement.

Après 23 kms de course je suis dans le cirque de Mafate, magnifique cirque non accessible par la route (ici pas de route, le cirque n’est accessible que par les sentiers). Le décor est somptueux!!

Au tiers de la course je suis bien et je n’ai pas l’impression d’avoir trop puisé. Je sais que le deuxième tiers s’annonce très important avec la fameuse montée de dos D’Ane, après un passage éclair dans la rivière des galets (cette montée est très dure car la pente y est parfois raide au point d’avoir l’impression de faire de l’escalade, on y retrouve même une échelle au milieu de l’ascension).

Cette montée est vraiment très difficile, je la monte “au train” et je me permets même de prendre parfois quelques minutes pour souffler. Au sommet c’est une foule immense qui nous attend et une belle ambiance, je suis alors à mi-course. Je ressens de plus en plus de fatigue, mais j’arrive encore à courir sur les parties plates et les descentes.

Cette seconde partie de course est une alternance de montées et de descentes de plus en plus techniques (présence de grosses pierres) qui nous emmène vers le bords de mer (La Possession).

La fatigue se fait de plus en plus sentir à l’approche de la Possession.

Heureusement, au ravitaillement de la Possession (44ème kms) je retrouve ma p’tite famille qui me fait le plus grand bien. J’en profite pour vider mon sac à  dos que j’avais trop chargé, et j’en profite aussi pour reprendre des forces avant “le sprint final” (il reste encore 1300 mètres à monter et 1100 mètres à descendre en 20 kms).

Dans le sprint final je me retrouve dans le sentier des anglais, il est 13h et après 10h de course c’est la tête qui prend le dessus sur les jambes, je cours de moins en moins, il fait très chaud et je n’ai qu’une idée en tête: arriver au stade de la Redoute peu importe le temps qu’il faudra.

Ces 20 derniers kms sont interminables, je pensais mettre que 4 heures pour les faire, finalement il me faudra 5h37!!!

Que dire également des 3,7 derniers kms, on vous dit “c’est bon c’est la fin, il ne vous reste que cette dernière descente de 3kms”, en réalité c’est interminable et il faudra 1h20 pour faire 3,7kms (sentier remplis de pierres, parfois hautes de 1m , après 60kms de course).

Enfin, aux alentours de 18h37 le soleil commence à se coucher et j’arrive aux portes du stade de la redoute, ma p’tite famille m’attends depuis plusieurs heures.

J’ai le plaisir enfin de pouvoir passer la ligne d’arrivée comme 1030 autres concurrents (presque 400 abandons) après 15h37 d’effort. Je termine 513ème.

Je suis super content d’avoir participé à cette magnifique course, même si à l’arrivée on souffre et on termine épuisé, car j’ai quand même traversé de magnifiques paysages, sur cette superbe île qu’est la Réunion. »

En bonus, Sébastien nous livre un montage réalisé sur Youtube.

Belle course, beau challenge. A suivre pour la prochaine.

https://www.youtube.com/watch?v=NWl6bBTRuSI&feature=youtu.be

Voir aussi

Course des lavoirs 19 mai 2019

Rdv au Molay Littry (près Bayeux) pour les courses des lavoirs le 19 mai

Lire la suite ...

Trail de l’Odon – 07 octobre 2018

L'édition 2018 de ce trail de l'odon avec quelques nouveautés.

Lire la suite ...

L’audacieuse kids le 15 septembre 2018

Course fun pour les enfants en attendant une version adulte beaucoup plus salissante

Lire la suite ...

Retour sur la course : « zomb’in the dark »

Parmi les nouveautés course à pied ou d'orientation, la course nocturne avec zombies. Commentaires de celui qui l'a faite.

Lire la suite ...